Guide d'informations sur l'allaitement mixte
allaitement-mixte-1.jpgallaitement-mixte-2.jpgallaitement-mixte-3.jpgallaitement-mixte-4.jpgallaitement-mixte-5.jpg

L'allaitement mixte dès la naissance

Allaitement mixte dès la naissance

L’Organisation mondiale de la santé recommande l’allaitement exclusif jusqu’à six mois. Pour bien des raisons, cela n’est pas toujours possible. C’est le cas par exemple lorsque les femmes doivent reprendre le travail tôt ou qu’elles manquent de lait. Dans certaines situations, un allaitement mixte dès la naissance peut être choisi par les parents.

La définition de l’allaitement mixte

L’allaitement mixte reste une expression très peu utilisée, et donc bien mal définie. On admet communément que mettre en place un allaitement mixte dès la naissance, c’est alterner tétée au sein et biberon de lait artificiel. Cela peut s’avérer utile quand la maman ne fournit pas assez de lait. Dès la maternité, on peut alors proposer des biberons de complément au bébé afin que sa courbe de poids ne chute pas exagérément. Une fois rentré à la maison, si la maman est trop fatiguée par les suites de l’accouchement, le papa peut parfois donner un biberon de lait artificiel au bébé. Cependant, les parents ne choisissent que très rarement un allaitement mixte dès la naissance. Il est déjà recommandé d’attendre au minimum la montée de lait qui ne survient qu’après 3 ou 4 jours de colostrum. Durant ces premières journées, l’enfant n’a pas besoin d’être beaucoup nourri. Le colostrum, même en petite quantité, lui suffit.

Les inconvénients de l’allaitement mixte

Si l’allaitement mixte dès la naissance n’est pas recommandé par le monde médical, c’est qu’il comporte quelques inconvénients. La mère produit suffisamment de lait pour nourrir un ou plusieurs de ses enfants. Si elle décide de donner un biberon de lait artificiel occasionnellement, sa lactation va automatiquement diminuer. En effet, le corps produit en fonction de besoins de l’enfant. Dans un premier temps, si la montée de lait est récente, la mère risque un engorgement très douloureux au niveau des seins, ensuite elle pourrait tout simplement ne plus produire assez. Cela induirait un échec dans l’allaitement. De plus, le jeune bébé habitué à la tétine du biberon peut par la suite refuser le sein. Le biberon est souvent plus facile à sucer, et le lait coule plus vite. Cela demande donc moins d’efforts au nouveau-né qui pourrait alors se montrer un peu fainéant.

L’allaitement mixte de lait maternel

Si la jeune maman veut absolument opter pour un allaitement mixte dès la naissance, elle devra tirer son lait. Il serait inutile, voire périlleux de mélanger dans une même journée lait maternel et lait artificiel. La meilleure solution reste donc de tirer son lait. La lactation se fera ainsi comme si le bébé prenait son repas directement au sein. Le lait maternel reste le meilleur aliment pour bébé. Il peut être emporté à l’extérieur dans des boites spéciales, et il peut même être congelé à l’avance. Le papa ou toute autre personne peut alors soulager la maman de temps en temps en donnant un biberon de lait maternel à l’enfant.

C’est aussi très pratique quand on reprend le travail. Il suffit de tirer son lait pendant les pauses dans une pièce aménagée. Bon nombre de conventions collectives prévoient des aménagements dans l’emploi du temps des allaitantes. Il suffit d’en parler avec son patron. Le tire-lait électrique est alors à privilégier. On le trouve en location dans certaines pharmacies et parapharmacies. Le coût ne sera que de quelques euros si la location est prescrite sur ordonnance. L’allaitement mixte dès la naissance n’est pas toujours utile. Donner des biberons de lait artificiel lorsqu’on allaite au sein doit rester tout à fait exceptionnel. Les seules raisons admises seront par exemple une perte de poids de bébé très importante. Seul un médecin pourra de toute façon conseiller sur la meilleure décision à prendre pour l’enfant et pour la maman.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions